Certificat médical & questionnaire de santé

Pour les licenciés majeurs, 3 cas se présentent :

  • A - Présenter un certificat de non contre-indication à la pratique du tennis de table ou du sport datant de moins d’un an à la date de la prise de licence. Le licencié pourra avoir une pratique sportive à l’entrainement et en compétition. Ce certificat aura une validité de 3 ans s’il est suivi de 2 renouvellements via l’attestation décrite dans le cas B. Un certificat médical non renouvelé la saison suivante par l’attestation décrite en cas B. perd sa validité de 3 ans. Il faudra alors fournir un nouveau certificat médical datant de moins d’un an. Un certificat médical ne peut pas être utilisé pour plus de deux renouvellements successifs de licence avec l’attestation décrite en cas B.
  • B - Présenter une attestation certifiant qu’il a répondu « non » à toutes les questions de l’auto-questionnaire médical pour majeur. Pour obtenir cette attestation, l’adhérent devra avoir répondu « non » à toutes les questions et avoir fourni au cours de la saison précédente ou celle d’avant (si une attestation d’auto-questionnaire a été fournie la saison précédente), un certificat médical de non contre-indication à la pratique du tennis de table en compétition. Le licencié pourra avoir une pratique sportive à l’entrainement et en compétition.
    Nota : Dans tous les cas, le licencié est responsable des réponses qu’il fournit au sein de l’auto-questionnaire qu’il remplit et il ne pourra nullement être recherché la responsabilité de la fédération, de la ligue, du comité et du club.
  • C - L’adhérent ne présente aucun des documents indiqués ci-dessus. Le licencié ne pourra pas avoir de pratique sportive du tennis de table, ni à l’entraînement, ni en compétition. Ce cas est réservé aux non-pratiquants tels que les parents ou accompagnateurs qui encadrent des équipes, aux dirigeants non-joueurs etc…

Pour les licenciés mineurs, ce questionnaire de santé doit être rempli conjointement par le mineur et la personne exerçant l'autorité parentale. Lorsqu'une réponse conduit à un examen médical, la licence ne pourra être délivrée que sur présentation d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique sportive.

%d blogueurs aiment cette page :