rue des Berthelottes 41500 MER
|
02.54.81.17.11
amo-mer-tt@orange.fr
AMO MER TT
La pratique du Tennis de Table pour tous
Nos valeurs:

Respect, tolérance et esprit d'équipe
 
 
 
 
 
 

           
L’AMO Mer TT avec ses 160 licenciés représente le tennis de table du niveau départemental au national. En loisirs, en compétitions jeunes, moins jeunes, en sport adapté, nos deux éducateurs salariés à plein temps vous accompagnent à la pratique du Tennis de Table pour tous !

plaquette pour les joueurs de la Coupe Nationale Vétérans 26-27 mai

Toutes les informations sur la compétition (horaire, adresse, hôtelerie etc...)
Télécharger
Championnat par équipes – Compte-rendu 6e Journée 2e Phase (07/04 et 08/04)

Dames

N2
AMO Mer TT 1 : Piesset Pauline (N 221 – 1644) / Boisaubert Françoise (1043) / Lamirault Eurydice (969) / Lepont Julia (500)
Ent. Lyon 8 / TT St Jeannais 1 : Absentes

Victoire par forfait : 8 à 0. L’équipe de Lyon 8 / TT St Jeannais 1 ne s’est pas déplacée.
 
N3
AMO Mer TT 2  : Hazlewood Eugénie (1302) / Payneau Axelle (1248) / Menon Anaïs (1124) / Sicart-Le Roy Calixta (871)
Niort TT 1  : Billaud Oriane (1439) / Guillot Grousset Armance (1354) / Barcq Alice (1185) / Golab Jeanne (906)

Défaite logique mais un peu trop sévère : 8 à 2. Constituée de jeunes joueuses en pleine progression (deux minimes et deux cadettes), l’équipe niortaise n’était pas venue pour faire de la figuration. Les visiteuses affichèrent d’entrée leurs ambitions et leur détermination. Axelle ouvrit les débats face à O. Billaud. Elle fit illusion en s’accaparant le 1er set, mais elle s’éteignit progressivement et capitula en quatre sets. Pendant ce temps, J. Golab étrillait Calixta dans les deux premiers sets avant d’arracher le 3e 12-10. Anaïs ne fut pas plus heureuse et céda en trois sets devant A. Guillot Grousset. Il fallut qu’Eugénie mette A. Barcq à la raison pour stopper l’hémorragie. 1-3. Les simples suivants furent plus disputés. Si Calixta fut vaincue logiquement par O. Billaud, elle lui confisqua néanmoins le 2e set. Parallèlement, Axelle refroidit les velléités de J. Golab en quatre sets. Les Méroises ratèrent une première fois le coche dans le round suivant. Alors qu’Eugénie était réduite à subir la loi d’A. Guillot Grousset, Anaïs, après avoir perdu le 1er set 18-16, fut menée deux sets à zéro et revint à
la hauteur d’A. Barcq. Hélas, elle fut battue 11-7 au 5e set et laissa ipso facto les Niortaises faire un double break : 2-6 avant les doubles. Le tandem Anaïs / Eugénie dut affronter la paire adverse la plus forte, O. Billaud / A.Guillot Grousset, et rendit inexorablement les armes au bout de quatre sets. Axelle et Calixta, mal embarquées et menées deux sets à zéro par le duo A. Barcq / J. Golab, trouvèrent les ressources pour égaliser et disputer la belle. C’est là qu’elles ratèrent une seconde fois le coche : elles vinrent mourir sur la ligne 10-12 ! La messe était dite.

PN
AMO Mer TT 3  : Trioreau Lucie (700) / Caillibot Charlotte (601) / Thomas Célia (590) / Rivierre Albane (500)
CS La Membrolle TT 1  : Gonzalez del Pozo Delphine (1009) / Bigot Annick (932) / Méry Christine (831)

Match nul méritoire et encourageant : 7 à 7. Les Membrollaises ne s’étaient déplacées qu’à trois et, de ce fait, partaient avec un handicap de 4 points. Toutefois, compte tenu de leur classement supérieur, elles avaient la possibilité de relever le défi. Il leur suffisait (mais c’est plus aisé à dire qu’à faire) de ne pas perdre plus de deux parties. Pour les Méroises, il fallait donc remporter trois victoires pour obliger leurs hôtes à concéder le partage des points, voire quatre pour les battre. Mais trois victoires en perf !! Eh bien, elles l’ont fait ! La première fut acquise par Lucie aux dépens de C. Méry (perf d’une centaine de points). La deuxième fut l’œuvre de Célia qui vainquit A. Bigot 11-2 à la belle (grosse perf de plus de 300 points) et la troisième est à porter au crédit du double Célia / Lucie qui terrassa la paire Gonzalez del Pozo / Méry 11-5 au 5e set ! Ajoutons que Lucie a pris un set à A. Bigot et que Charlotte a largement soutenu la comparaison pendant deux sets avec D. Gonzalez del Pozo, la meilleure joueuse adverse (-10 ; -9). Mais ne soyons pas trop gourmands ! L’obtention du match nul est déjà une belle satisfaction.
 
Messieurs

N2
AMO Mer TT 1 : Arandel Julien (N 276 – 2415) / Sobania Axel (N 301 – 2382) / Lezin Anthony (N 421 – 2290) / Mordelet Coline (N 237 F – 1615)
Ent. Toulon / Six Fours 1  : Gimenez Anthony (N 547 – 2214) / Deschamps Hugo (N 626 – 2172) / Bagliotto Pierre (N 729 – 2130) / Carpena Mathieu (N 786 – 2104)

Match nul méritoire : 7 à 7. Les Mérois, handicapés par l’absence d’Hugo Mordelet sur blessure, n’étaient pas sereins pour accueillir une équipe varoise accrocheuse qui avait tenu en échec La Garde, le leader de la poule. Les deux 1res parties furent conformes à la logique. En trois sets, Julien musela H. Deschamps pendant que Coline (qui remplaçait Hugo) subissait la loi de P. Bagliotto. Les 3e et 4e parties furent déterminantes quant à l’issue de la rencontre. Anthony était opposé à M. Carpena et Axel au n°1 adverse, A. Gimenez. Dans une tension palpable, ces deux parties à couteaux tirés se terminèrent au 5e set et aux avantages. Hélas, par deux fois, la balance pencha du côté toulonnais (défaite 10-12 pour Anthony et 9-11 pour Axel) ! Premier break pour les visiteurs et coup de bambou dans le gymnase ! Deuxième tour de simples. Coline arracha un set à H. Deschamps avant de rendre les armes tandis que Julien exécutait P. Bagliotto en trois sets. Puis, alors qu’Anthony, peu en réussite et désabusé, devait abandonner la victoire à A. Gimenez, Axel torpilla M. Carpena en trois sets. 3-5 avant les doubles. Les visiteurs faisaient toujours la course en tête. Avec l’absence d’Hugo, on avait peine à imaginer que les Mérois puissent remporter les deux doubles, mais rien ne se passa comme prévu. Le tandem Axel / Anthony dont on attendait la victoire fut battu par la paire Deschamps / Bagliotto. En revanche, à la surprise générale, Coline et Julien terrassèrent en quatre sets le duo Carpena / Gimenez ! 4-6. Les Mérois couraient toujours après le score. Le match était électrique et la tension atteignit son paroxysme lors de la partie suivante qui opposa Anthony à H. Deschamps. Anthony, qui était en train de vivre un calvaire, se ressaisit et mena deux sets à un, mais le 4e set lui échappa 13-11 sur deux balles volées. Puisant au plus profond de lui-même dans ses dernières ressources, il trouva l’énergie pour crucifier 12-10 à la belle le jeune Toulonnais, au terme d’une partie-marathon. Dans le même temps, sur la table d’à côté, Julien défiait M. Carpena. Impérial comme tout au long de la rencontre et affichant un calme olympien (il fut bien le seul dans ce cas), Julien s’imposa avec autorité en trois sets et permit aux Loir-et-Chériens de recoller au score. 6-6. Sans surprise, chaque équipe s’accapara ensuite l’un des deux derniers points qui lui était promis : la victoire d’Axel sur P. Bagliotto fit écho à la victoire d’A. Gimenez sur Coline. Compte tenu des circonstances, ce match nul est un bon match nul. Les Mérois ont fait preuve de combativité et de solidarité pour ne pas sombrer alors que les vents étaient contraires.

PN
AMO Mer TT 2 : Lemey Anthony (1892) / Waché Jonathan (1864) / Fourré Mathieu (1747) / Demaison Le Toullec Pierre (1583) /
CTT Déols 2  : Vast Karl (1807) / Lagane Florian (1796) / Mouchet Alexis (1734) / Demanet Alexis (1597)

Défaite synonyme de contre-performance : 8 à 6. Les réservistes mérois déploraient à nouveau l’absence de Pierre-Louis dans leurs rangs mais ils enregistraient le retour de Mathieu Fourré après son pèlerinage en R3. Par ailleurs, l’équipe de Déols pour qui la rencontre n’avait guère d’enjeu s’était déplacée sans son meilleur élément, Sylvain Meurgue. Il y avait donc là une réelle opportunité pour garantir le maintien de l’équipe. Occasion manquée et les Mérois pourraient s’en mordre les doigts ! Le moteur de la machine n’a fonctionné que sur deux cylindres et a donc finalement manqué singulièrement de puissance. Pourtant, avant les doubles, les locaux étaient encore dans la course (4-4). Si Pierre, en manque de confiance, et Jonathan, qui n’avait rien ce samedi du fameux goéland* de Richard Bach, furent tous deux châtiés par F. Lagane et le jeune A. Demanet, Anthony et Mathieu rétablirent l’équilibre en triomphant tous deux de K. Vast et A. Mouchet. Statu quo après les doubles : victoire d’Anthony / Mathieu sur Vast / Mouchet et défaite de Pierre / Jo face à la paire Lagane / Demanet. 5-5. Le début de la dernière ligne droite fut conforme à la logique. Anthony, en bon capitaine qui aura montré la voie, maîtrisa F. Lagane en trois sets pendant que K. Vast faisait de même avec Pierre. 6-6. Avant les deux dernières parties, la cote des bookmakers était encore favorable aux Mérois puisque c’étaient les deux tauliers qui devaient officier devant des joueurs moins bien classés qu’eux. Hélas, Jonathan se fit couper les ailes par A. Mouchet et tomba au 5e set (11-7), concédant ainsi la 3e contre de sa soirée cauchemardesque. Le dernier espoir d’éviter la perte de la rencontre reposait sur Mathieu qui bataillait ferme pour mettre à la raison A. Demanet. Mais il était écrit que les Mérois boiraient le calice jusqu’à la lie : Mathieu succomba également 11-7 à la belle face au jeune espoir déolois qui s’érigea ainsi en véritable bourreau des locaux. La dernière journée sera donc le juge suprême pour décider du sort de l’équipe 2.
* cf. « Jonathan Livingston le goéland » de Richard Bach - 1970 qu’il faut lire ou relire

R3 C
AMO Mer TT 3  : Ivanova Desislava (N 178 F – 1731) / Mordelet Marc (1416) / Thureau Damien (1374) / Loquet Ugo (1270)
TT Bléré VC 1 : Scipion Julien (1440) / Bescher Thierry (1187) / Morizot Erwann (1154) / Portail Jean-Baptiste (1112)

Victoire très confortable : 12 à 2. L’équipe bénéficiait du renfort de Desislava qui a affirmé son statut en exécutant tour à tour en trois sets J. Scipion, E. Morizot et J.-B. Portail. Damien, que le retour du printemps semble faire renaître, n’a pas été en reste. Il a lui aussi réalisé le sans-faute en prenant l’ascendant sur E. Morizot, J. Scipion (avec une perf au passage) et T. Bescher. Ugo a affronté les trois joueurs classés 11 et en a battu deux, mais il a trébuché en fin de rencontre face à E. Morizot, ce qui lui vaut une contre d’une centaine de points. Marc a également été victorieux deux fois, contre J.-B. Portail et J. Scipion (petite perf) mais il a dû s’incliner 11-6 à la belle face à T. Bescher (contre de plus de 200 points). Les Mérois ont été plus laborieux dans les doubles, mais ils ont eu le mérite de les remporter tous les deux (ce n’est pas si fréquent) au 5e set. Suite à la défaite de Chouzy à Ormes, l’équipe occupe désormais seule la tête de la poule et a son destin entre les mains pour l’accession en R2.

R3 E
AMO Mer TT 4  : Buzard Jérôme (1514) / Iapichella David (1370) / Joachim Kyllian (1329) / Munier Romain (1301)
RS Saint-Cyr-sur-Loire 1  : Boutet Dominique (1749) / Sallier Thomas (1325) / Chaline Mickaël (1299) / Zolobodjean Eric (1103)

Victoire écrasante : 14 à 0. La lecture de la composition des équipes ne laissait pas présager une victoire aussi large. Les Mérois ont su se rendre la tâche plus facile en débutant la rencontre avec sérieux, application et concentration. Jérôme, Kyllian et David ont profité de la méforme passagère de D. Boutet pour s’octroyer une belle perf à ses dépens en plus de leurs deux autres victoires individuelles. Romain, en battant les trois autres joueurs, a également réussi le carton plein. Cerise sur le gâteau : les deux doubles ont été remportés, la paire Romain / Kyllian se payant même le luxe de dominer le duo Boutet / Sallier 11-5 au 5e set. L’équipe est seule en tête de la poule et ne pourra plus en être délogée. L’accession en R2 est acquise.

Excellence
AMO Mer TT 5  : Dominique Justine (N 213 F – 1671) / Gouriet Vincent (1584) / Lavie Guillaume (1502) / Bourger Jérémy (1458)
Vineuil-Suèvres TT 7 : Pajon Sylvain (1489) / Papon Philippe (1218) / Giraud Alexandre (996) / Cellier Arthur (992)

Victoire nette : 32 à 22. Les Mérois, renforcés par la présence de Justine et de Vincent, étaient nettement supérieurs sur le papier. Ils ont largement confirmé leur statut de favori. Ils ont toutefois dû composer avec un Sylvain Pajon des grands soirs que, seul, Vincent a réussi à mettre sous l’éteignoir et encore, avec peine (14-12 à la belle). Il a par contre fait mordre la poussière à Justine, Guillaume et Jérémy et, associé à P. Papon, s’est adjugé le 1er double 11-6 à la belle face à la paire Guillaume / Jérémy. Mais ce seront là les uniques faits d’armes des Vinoliens qui ne pouvaient pas rivaliser. Au classement général, l’équipe s’accroche à la 2e place derrière les inamovibles Blésois.
 
Excellence
AP La Chapelle Vendômoise 1 : Lecuir Olivier (1169) / Germain Jérôme (1122) / Brillard Nicolas (996) / Lehoux Clément (804)
AMO Mer TT 6 : Bourgeais Jean-François (1310) / Lechesne Philippe (1208) / Radlé Jérôme (1179) / Guimont Jean-Marc (1142)

Victoire confortable : 31 à 23. Face à une équipe capellovicienne diminuée par l’absence de son fer de lance, G. Guillaumin, les « Flingueurs » ont effectué des débuts laborieux. Oserais-je dire qu’ils ont été longs à la détente ? Pris à froid, Philippe et Jérôme se firent « dézinguer » respectivement par O. Lecuir et J. Germain avec une petite contre à la clé (défaite 12-10 à la belle pour Jérôme). Même Jean-François qui a pourtant la gâchette facile faillit se faire percer par N. Brillard. Il frisa plusieurs fois la correctionnelle avant de porter l’estocade 15-13 au 5e set ! Néanmoins, peu à peu, les visiteurs allaient sortir l’artillerie lourde et enchaîner les succès pour ne plus être inquiétés que sporadiquement. Bilan de la passe d’armes : Jean-François totalisa quatre victoires. Philippe, après son échec initial, sortit trois fois vainqueur de ses duels. Jean-Marc et Jérôme eurent des parcours analogues ; ils firent tous deux plier N. Brillard et C. Lehoux et s’inclinèrent à la belle face à O. Lecuir et J. Germain. Enfin, comme souvent, les deux paires méroises empochèrent en outre les deux doubles pour donner encore plus d’ampleur au score.

D2
La Chaussée-St Victor 2  : Berry Tristan (916) / Berry Emmanuel (834) / Joanne Frédéric (639) / Joanne Simon (635)
AMO Mer TT 7 : Jouannic Patrick (1022) / Laffray Benoît (963) / Tanguy Michaël (921) / Gaudelas Patrick (865)

Victoire aisée : 32 à 22. Dans cette rencontre, les Mérois exercèrent une domination sans partage jusqu’à la 13e partie incluse. Pour autant, ce ne fut pas toujours un long fleuve tranquille. Ainsi, à deux reprises, Patrick Gaudelas fut poussé dans ses derniers retranchements et ne s’imposa que sur le fil, au 5e set (11-9 face à S. Joanne et 12-10 face à E. Berry). De même, Benoît, mené deux sets à zéro, fut acculé à la belle par T. Berry, belle qu’il remporta 11-3. Puis, curieusement, en fin de rencontre, Benoît et ses trois acolytes poussèrent l’harmonie à son acmé. Chacun y alla de sa défaite. Si celles de Patrick G. et Michaël face au meilleur Chausséen T. Berry sont compréhensibles, celle de Benoît devant S. Joanne et celle de Patrick J. devant E. Berry sont plus énigmatiques, d’autant qu’elles sont assorties d’une belle contre ! (manque de condition physique ?). Quoi qu’il en soit, l’équipe a remporté une nouvelle victoire et pointe à la 2e place du classement général, en embuscade, à un point du leader salbrisien. Elle lorgne d’un œil avide l’accession en D1.

D4 A
FL Saint-Aignan 3  : Bonneau Aurélien (821) / Gaudion Matteo (749) / Lefrançois Maxime (684) / Marest Gwenael (621)
AMO Mer TT 8 : Proust Eliott (681) / Migeon Willy (614) / Mathet Ynesse (555) / Soulier Enzo (500)

Défaite logique : 32 à 22. Le capitaine Willy et ses jeunes coéquipiers n’avaient pas les faveurs du pronostic face au leader invaincu et incontesté de la poule. Dans ce contexte, on appréciera à sa juste mesure les deux victoires agrémentées de perfs d’Ynesse sur G. Marest et M. Lefrançois. Willy et Elliot ont également pris le meilleur sur G. Marest et apporté chacun un point supplémentaire. Pour Enzo, le niveau était un peu trop relevé. Cela ne pouvait pas suffire pour inquiéter des Saint-Aignanais par ailleurs dominateurs.
 
D4 B
Vineuil-Suèvres TT 13 : Delage Gallien (691) / Bardelle Matis (625) / Abidat Sami (546) / Balland Maël (462)
AMO Mer TT 9  : Barniet Augustin (634) / Fouquet Marius (616) / Lombard Axel (536) / Caillibot Stéphane (522) /

Défaite potentiellement évitable : 29 à 25. Au vu des classements, les débats s’annonçaient équilibrés. Augustin s’est adjugé trois succès (sur M. Bardelle, M. Balland et surtout G. Delage, ce qui lui vaut une petite perf). Dommage qu’il ait commis un faux pas face à S. Abidat ! Mais il est vrai que ce dernier était en état de grâce et qu’en battant tous les Mérois, il fut le grand artisan de la victoire vinolienne. Marius assura le service minimum en s’imposant devant M. Bardellle et M. Balland. Enfin, Axel apporta un point grâce à sa victoire sur M. Balland, ce que n’a pas réussi à faire le capitaine Stéphane qui est reparti de Vineuil bredouille. Gain d’un double.


Gilles

nos dates a retenir

avril 2018s'abonner
lunmarmerjeuvensamdim
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456

Les matchs

commentaires
 
05.05.18
FONTENAY US TT 1
AMOMERTT 1 N2 Masculine
1/2 matchs
Compteur Global gratuit sans inscription
complexe sportif Bernard Guimont rue des berthelottes 41500 MER
tél & fax: 02.54.81.17.11 mail: amo-mer-tt@orange.fr